Accueil > Culture Irlandaise > Les Quatre Feux Sacrés – Anciennes fêtes celtiques

Les Quatre Feux Sacrés – Anciennes fêtes celtiques

Les Quatre Feux Sacrés – Anciennes fêtes celtiques
3.4 11 vote[s]

Imbolc: La purification à la fin de l’hiverImbolc - célébration - feu - joie

Très peu d’informations ont été retrouvées au sujet de cette célébration, ce qui en fait certainement la plus mystérieuse. Cette fête est aussi appelée Brighid’s Day car elle est organisée en l’honneur de la déesse mère Brigit, ce qui en fait la fête de la fécondité, mais surtout la fête de la purification. En effet, à partir du 1er Février, les celtes commençaient les préparation de la fin de l’hiver et allumaient de gigantesques feux de joie pour marquer l’approche du printemps et la lumière qu’il apporte sur la Terre – ainsi que de nombreuses bougies représentant la chaleur de la nouvelle saison et du Soleil. En France, elle correspondrait à la fête de la Chandeleur qui correspond aussi à la purification. 

Littéralement, « Imbolc » signifie « In milk« , et cette date correspondait aussi à la période de lactation des vaches et brebis. Le lait était d’une grande importance pour les anciennes tribus, et sa production apportait une grande joie à toutes les familles. Cela signifiait le déclin du rude hiver et le retour des verts pâturages.

Durant Imbolc, on versait souvent un peu de lait sur la terre en offrande et surtout en remerciement. Le nom de la déesse Brigit s’écrivait autrefois « Brighid« , prononcé Breed ou encore Bride, ce qui expliquait son importance dans la vie de famille. Pendant Imbolc, on disait que Brigit était enceinte et portait les fruits du Soleil, une promesse de très bonnes récoltes et une renaissance pour la planète.

saint - brighid - brigit - cross - croix - fête - celtique - imbolcSomme toute, Imbolc est l’éveil de la terre et des peuples après l’hiver. C’est l’espoir d’une nouvelle vie pleine d’agréables surprises et cela devait commencer par de grands festins !

Désormais, pendant cette fête, les plus jeunes mais aussi les adultes continuent de construire de petites croix constituées de brindilles de bois, ou de cordes, qu’ils appellent les Saint Brighid’s Crosses. La croix est ensuite posée sur la porte de la maison familiale car elle est supposée protéger la maison des incendies. Elle y restent généralement toute l’année.

Les fillettes et jeunes femmes fabriquent également de petites poupées d’ajoncs qu’on appelle des « Breedhoge » ou encore des « Biddy » et qui sont supposées être des représentations de Brighid. Après le festin, les jeunes hommes devaient demander une autorisation à Brighid, puis invitaient les jeunes femmes à danser. Dans le comté de Kerry, des hommes défilent encore en robe blanches et comme pour Halloween, ils vont de maison en maison en entonnant des chants en l’honneur de la déesse.

Voir aussi

Jack Gleeson, l’acteur irlandais le plus détesté du monde

Jack Gleeson, l’acteur irlandais le plus détesté du monde1.6 156 vote[s] Surtout connu pour son ...

Les prénoms irlandais les plus populaires

Les prénoms irlandais les plus populaires3.6 75 vote[s] Il n’est pas rare que lorsque l’on ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.