Accueil > Culture Irlandaise > Légendes celtiques – La Banshee

Légendes celtiques – La Banshee

Légendes celtiques – La Banshee
4.25 4 votes

Il fait nuit, vous abordez une ruelle très sombre et soudain vous sentez comme une présence derrière vous… Ne vous retournez surtout pas, il se peut que vous soyez suivi par une Banshee !

Les lamentations funèbres

Banshee
Image tirée de La Grande Bible des Fées d’Edouard Brasey

Les cheveux flottant dans le vent, les yeux rouges gonflés des larmes qu’elle ne cesse de verser, la banshee peut prendre plusieurs formes. Vêtue d’une longue robe verte dans les légendes irlandaises, ou prenant l’apparence d’une vieille sorcière, elle est généralement attachée à plusieurs familles (cinq à l’origine). Célèbre pour les malheurs qu’elle annonce, en effet, il est dit que l’humain qui l’aperçoit va voir mourir l’un de ses proches rapidement. Poussant des hurlements à glacer le sang, elle gémit lorsqu’un membre de la famille qu’elle veille est sur le point de trépasser. Elle peut ainsi pleurer pendant plusieurs nuits et personne n’échappe à ses prémonitions. Possédant un grand nombres de pouvoirs fabuleux dont celui de voler parfois, les montagnards avaient autrefois l’habitude de lui demander toutes sortes de services dans le but de protéger leurs familles des malheurs.

Notez qu’il existe plusieurs sortes de Banshee ! En effet, certaines sont dites bienveillantes et selon Walter Scott, elles servent certaines familles prestigieuses. Une sorte de fées domestiques dont la mission serait d’annoncer la mort prochaine des grands nobles. Cet honneur ne serait accordé selon Edouard Brasey qu’aux familles de pure origine milésienne soit les irlandais pure souche ! 

A l’inverse, il existerait également de mauvaises banshee qui se régaleraient du trépas des humains. Leur cri, appelé le Keen, serait si terrifiant qu’il glacerait immédiatement le sang et ferait blanchir prématurément les cheveux de la personne qui l’entend. Ces dernières traqueraient leurs victimes jusqu’à ce que mort s’en suive, leur torturant l’esprit avec leurs hurlements.

Folklore celtique

Banshee
Une Banshee bienveillante – dessin d’H.R Heaton

Le mot Banshee est issu du gaélique Bean-Sidhe qui forme les mots « Bean » signifiant la femme et «  »Sidhe », la fée. On ne sait exactement l’apparence qu’elle peut prendre car différentes légendes se contredisent sur ce point. « Douce vierge chantante, morte jeune, à qui l’ont aurait accordé des pouvoirs » selon Lady Wilde (la mère d’Oscar Wilde). Il lui arrive également, dans le folklore écossais, de prendre l’apparence d’une laveuse vêtue d’un suaire qui s’affaire à nettoyer les vêtements de ceux qui vont périr à la bataille.

Bien qu’elle se montre peu, plusieurs familles se seraient vanté d’être rattachées à l’une d’entre elles. En 1437, le roi James 1er d’Ecosse aurait été approché par une Banshee venue prédire son meurtre comploté par le comte D’Atholl. En Ecosse, le clan des Grants, durant le XVIIème siècle, aurait soi-disant eu une Banshee qui indiquait à son seigneur les coups gagnants aux échecs !

De nos jours

Si jamais il vous arrive de sentir son ombre derrière vous, sachez qu’elle prend également l’apparence de différents symboles irlandais, soit le corbeau, l’hermine, la belette ou le lièvre, fortement liés à la sorcellerie. Il n’existe toutefois pas de remède pour parer l’effet de ses hurlements. Ainsi, si vous pensez l’entendre pendant la nuit, bouchez-vous les oreilles !

Source: E. BRASEY, La Grande Bible des Fées, Place des Editeurs, 2010, 255 pages.

Peintures: Henry Meynell Rheam, Henry Justice Ford

Voir aussi

Jack Gleeson, l’acteur irlandais le plus détesté du monde

Jack Gleeson, l’acteur irlandais le plus détesté du monde 1.5 148 votes Surtout connu pour ...

Les prénoms irlandais les plus populaires

Les prénoms irlandais les plus populaires 3.48 69 votes Il n’est pas rare que lorsque ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.