Accueil > Vivre en Irlande > Travail > Le wwoofing en Irlande

Le wwoofing en Irlande

Le wwoofing en Irlande
4.08 36 votes

Le Wwoofing: du volontariat chez l’habitant

Adeptes de covoiturage, de couchsurfing et de tous ces principes qui amènent les êtres humains à partager leurs biens juste pour le plaisir de rencontrer de nouvelles personnes et d’affronter la vie tous ensemble? Alors le Wwoofing est fait pour vous!

Qu’est-ce que le Wwoofing ?

Accueilli par les gérants d’une ferme biologique, vous participerez aux tâches quotidiennes en assistant vos hôtes dans divers travaux. Le type et la quantité de travail diffère beaucoup d’une ferme à l’autre, alors soyez sûrs de ce que votre hôte avant vous demander avant de faire vos bagages ! Nourrir les animaux, traire les chèvres, tondre des moutons mais également cuisiner, accueillir des touristes et participer à l’éducation des enfants, sont des petits boulots qui sont généralement demandés. Vous pourrez également faire du jardinage et apprendre comment faire pousser vos propres légumes ! Somme toute, une expérience très enrichissante.

Comment et combien de temps ?

Pour faire du Wwoofing, c’est très simple! Il vous suffit de vous inscrire sur le site internet Wwoofing Ireland (prix: 20 à 25 euros). L’inscription vous donnera immédiatement accès à la liste complète des fermes qui acceptent d’accueillir des wwoofers. Notez qu’il faut s’y prendre très en avance, car chaque ferme a en général sont propre emploi du temps et il se complète très rapidement. Un an à six mois d’avance ne seront jamais de trop !

Concernant la durée de votre séjour, c’est vous qui choisissez ! Certaines fermes précises leurs préférences, vous n’aurez donc plus qu’à faire le tri. D’une semaine à plusieurs mois, les profils varient beaucoup.

Préparer une demande de wwoofer

Gardez à l’esprit que vous n’êtes pas le seul à avoir eu cette idée de wwoofing, pour ne pas vous décourager face aux nombreux refus que vous pourrez recevoir. Lisez attentivement les profils, car certains précisent le type de wwoofers qu’ils n’accepteront pas: Pas de fumeurs, pas d’animaux, un seul wwoofer à la fois, nous recherchons certaines compétences bien précises, nous ne recquiérons aucun services pour le moment…

Leur envoyer une demande est une perte de temps, pour vous et pour eux. Surtout pour vous d’ailleurs car chacun de vos messages doit être soigneusement rédigé. Si certains n’ont pas un anglais parfait, ce n’est pas très grave car c’est aussi le but de cette expérience, toutefois, il faut que vous prouviez à vos futurs hôtes que vous vous êtes réellement intéressés à leur domaine. Prenez le temps de vous décrire, de détailler votre parcours et enfin, dites ce qui vous a plu dans leur description, ce que vous souhaiteriez tirer de cette expérience mais aussi ce que vous pensez pouvoir apporter. Oui, en effet, c’est une sorte de lettre de motivation ! Ne prenez toutefois pas un ton trop formel, car il faut leur montrer que vous êtes quelqu’un d’agréable avec qui ils seront ravis de partager leur quotidien.

Contrat entre le wwoofer et ses hôtes

Dans le wwoofing, il n’y a pas de contrat de signé entre les hôtes et les wwoofers. Par consentement mutuel vous allez être logés, nourris et parfois blanchis par votre hôte, et vous devez vous assurer des conditions de votre séjours. Vous ne pouvez pas passer à côté de certaines questions:

  • Où serez-vous logez? Beaucoup logent dans une chambre chez l’habitant. Si c’est dans une caravane ou une toile de tente, demandez s’il y aura du gaz et de l’électricité à votre disposition gratuitement.
  • Les repas sont-ils bien fournis? Et quel est le régime alimentaire si vous êtes végétariens.
  • Combien de wwoofers sont accueillis en même temps? Si vous voyagez en couple, ou entre amis, certaines fermes n’acceptent parfois qu’une personne. A l’inverse, d’autres fermes profitent un peu de ce système pour obtenir de la main d’œuvre gratuitement. Ainsi, si vous vous apercevez qu’il y a plus de cinq wwoofers dans une même ferme, méfiez-vous.

Le but de cette expérience est également de réussir à créer un échange sans qu’il n’y ai d’argent de mis en jeu c’est pourquoi vous ne toucherez jamais quoique ce soit des travaux qui vous seront demandés. Ainsi, nous vous conseillons très fortement de prévoir un minimum d’économies à emporter avec vous car il vous sera permis de voyager pendant vos week-end de liberté ! Prévoyez également votre propre assurance, ainsi que l’argent de vos tickets de bus, avions, bateau… qui vous rendre et repartir de votre lieu d’accueil. Si certains hôtes accueillent leurs volontaires à l’aéroport, ça n’est pas toujours le cas.

Comme aucun contrat n’est signé entre les deux parties, gardez à l’esprit que vous pouvez partir à tout moment du domaine, rien ne vous retient. Restez respectueux de votre hôte, mais si vos conditions ne sont pas respectées, n’hésitez pas à demander poliment votre congé et à chercher ailleurs votre satisfaction.

Un point d’accroche pour trouver du travail en Irlande

N’oubliez pas, pour ceux qui comptent s’installer à plus longs termes dans le pays, que le wwoofing reste une bonne opportunité pour trouver du travail. Il vous permettra de rencontrer des personnes, de vous présenter et de démontrer votre bonne volonté aux habitants. Le wwoofing demande aussi parfois moins de temps de travail qu’un réel métier ce qui vous laissera du temps à vous pour aller à des entretiens, déposer vos CV, et vous informer. Ne passez pas à côté de cette chance !

Voir aussi

Nommer son cheval en Irlande

Nommer son cheval en Irlande 2.5 2 votes Suite à une question de l’une de ...

Venir en Irlande par Ferry

Venir en Irlande par Ferry 3.33 3 votes Vous prévoyez un voyage en Irlande mais ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.