Accueil > Culture Irlandaise > Histoire – La Grande Famine d’Irlande

Histoire – La Grande Famine d’Irlande

Histoire – La Grande Famine d’Irlande
4.62 231 votes

Connue également sous le nom de la Grande Famine, cette catastrophe a ravagé l’Irlande de 1845 à 1852, anéantissant les cultures de pommes de terre des habitants.

Contexte historique

Tout d’abord, il faut savoir que même si le manque de nourriture en Irlande était assez courant, la Grande Famine a marqué un tournant très important car la pomme de terre était et reste l’aliment le plus consommé dans ce pays. Pour comprendre les éléments qui ont déclenché cette grande crise, il nous faut remonter jusqu’en 1649, lorsque Oliver Cromwell a institué son Property Act. Pour faire simple, au lieu de transmettre les terres d’un propriétaire irlandais au fils aîné de la famille, elles devaient être partagées entre les différents héritiers ce qui a considérablement réduit la taille des exploitations agricoles; amenant ainsi les paysans à se spécialiser dans cette culture de la pomme de terre, beaucoup moins chère.

Le parasite dévastateur

Un peu avant 1845, un parasite d’Europe Continentale nommé le Mildiou, a infesté l’île causant une forte chute de la production de pommes de terre (environs 40%). De plus, l’Irlande était à l’époque oppressée par le Royaume-Uni qui l’a obligé à maintenir ses exportations de nourriture vers l’Angleterre tandis que les familles sur place mourraient de faim.

Pour annihiler le parasite, plusieurs conseils absurdes ont été donnés aux agriculteurs du type: propager un mélange d’acide chlorhydrique, de dioxyde de manganèse et de sel sur les champs irlande-moulinde pommes de terre afin de détruire  la maladie. Dès lors, plusieurs opérations de charités ont été mises en place. On se rappellera surtout du sultan ottoman Abdülmecit Ier qui a contribué financièrement au rétablissement du pays. Mais également de la tentative de Sir Robert Peel qui a importé près de 100 00£ de maïs dans le but remplacer les cultures de pomme de terre. Cette idée n’a malheureusement pas fonctionné jusqu’au bout puisque les moulins du pays n’étaient à l’époque pas adaptés à cet aliment, rendant donc difficile de le transformer en farine. Beaucoup sont tombés malades en essayant de le consommer cru.

Conséquences de la Famine

irlande-histoire-famine-pauvreAu total, le nombre de décès durant la Grande Famine a été estimé à environs un million de personnes à la fin de 1851, principalement des villageois des comtés les plus pauvres. Toutefois, la baisse démographique de la population a fortement été accentuée par le nombre d’Irlandais qui ont quitté le pays pour aller chercher une refuge en Angleterre, aux Etats-Unis, au Canada et en Australie. En tout, la population du pays à baissé de près d’un quart en dix ans, descendant à six millions d’habitants.

Notez que c’est également une des grandes causes du déclin du Gaélique, langue maternelle des irlandais. Plus de 90 % d’irlandais la parlaient avant 1845, c’était alors un symbole de la résistance du pays face à l’invasion anglaise. En 1860, ils ne furent plus que 20%. Ceci s’explique principalement par le fait que beaucoup d’enfants se sont retrouvés orphelins durant cette période, et ont été placés dans des orphelinats anglo-saxons, diminuant ainsi progressivement les habitudes des locaux.

Un passé qui ne s’oublie pas

irlande-histoire-famine-statueDe nombreux mémoriaux sont aujourd’hui répartis dans le monde entier pour rendre hommage à ces ancêtres irlandais qui ont subis cette terrible famine et ce en particulier dans les régions qui ont subis le plus de dégâts. Vous trouverez par exemple des statues commémoratives sur les quais de Dublin. Créées par l’artiste Rowan Gillespie, les statues retransmettent parfaitement l’atrocité de la situation en rejouant la scène des irlandais s’en allant vers les navires. Aux États-Unis, où beaucoup d’Irlandais ont immigrés, vous pourrez retrouver le Irish Hunger Memorial dans Manhattan, New-York.

Photo Credit: Motorito via Compfight cc

Voir aussi

Jack Gleeson, l’acteur irlandais le plus détesté du monde

Jack Gleeson, l’acteur irlandais le plus détesté du monde 1.5 149 votes Surtout connu pour ...

Les prénoms irlandais les plus populaires

Les prénoms irlandais les plus populaires 3.48 69 votes Il n’est pas rare que lorsque ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.