Accueil > Culture Irlandaise > Grace O’Malley – la femme pirate irlandaise

Grace O’Malley – la femme pirate irlandaise

Grace O’Malley – la femme pirate irlandaise
4.68 28 votes

Née dans le Royaume d’Umaill, situé aux environs de l’actuel comté de Mayo, Grace O’Malley a vécu entre 1530 et 1603. Jeune fille de chef, mais aussi soldate, parieuse et meneuse d’hommes, elle a marqué l’histoire de l’Irlande à sa façon en devenant une grande princesse pirate !

Marins, commerçants, mercenaires et pirates !

Lorsque de Grace O'malley vient au monde, l’Irlande est dominée par l’Angleterre, sous le gouvernement d’Henri VIII. Née dans une famille de marins, Grace est une enfant pleine de vie qui prend vite goût à la mer et à la navigation. Fille d’ Owen Black Oak – un marin habile et audacieux, élu chef de la baronnie de Murrisk – et de Margaret O’Malley – une femme de haute naissance dans le clan – Grace a été bercée toute son enfance par les légendes irlandaises pendant que son père voguait sur les mers les plus tumultueuses.

Owen Black Oak était également un grand commerçant et exécrait le pouvoir exercé par l’Angleterre, qui interdisait l’utilisation de navires irlandais au profit des bateaux anglais. Ces interdictions l’obligeaient à aller chercher des clients jusqu’en France et en Espagne, mais également au Portugal et en Écosse, en traversant une mer dangereuse pleine de bateaux pirates. Mais, avide de vengeance, il signa également des contrats afin d’engager des mercenaires écossais qu’il invita dans son royaume. L’Angleterre l’avait trop provoqué, et aucun retour en arrière n’était possible !

Granuaile – Princesse irlandaise oubliée

Désireuse d’embarquer aux côtés de son père, Grace supplia ses parents alors qu’un des navires de la flotte O’Malley s’apprêtait à partir vers l’Espagne. Sa mère refusa en lui rétorquant qu’une telle vie n’était pas faite pour une dame convenable. Grace disparut alors et revint rapidement, ses longs cheveux roux taillés au couteau, à la garçonne.

Rebelle et sauvageonne, il est dit qu’elle avait également le don de voyance. En effet, les O’Malley étaient connus pour leur talent de prédiction. En scrutant la mer, le regard porté vers l’horizon, Owen Black Oak était capable de prévoir les tempêtes. Ainsi, un jour, il testa son fils illégitime, Donal of the pipes, et s’aperçu stupéfait que c’était en fait Grace qui avait hérité du don merveilleux !

A l’âge de 16 ans, elle fut mariée à un homme brutal mais haut placé: Donal O’Flaherty. Futur chef du clan O’Flaherty, il possédait les châteaux de Bunowen et Ballynahinch. Il était déjà suspecté à l’époque d’avoir assassiné un de ses neveux dans le but d’assurer l’héritage du fils de sa sœur. Les irlandais à l’époque aimaient beaucoup les intrigues et les complots et cette famille en eut son lot !

Grace eut 3 enfants avec Donal O’Flaherty : Owen, Murrough et Margaret, et pourtant elle ne s’est pas arrêté de vagabonder pour autant. Éclipsant son mari, elle a prit le commandement de la flotte O’Flaherty, s’est occupé de l’affaire familiale et aussi des intrigues politiques dans lesquelles ils étaient engagés. Ceci jusqu’à ce que leurs bateaux soient bannis du port de Galway, lieu majeur du commerce irlandais, l’obligeant à retrouver ses contacts en Espagne, au Portugal et à en créer en Uslter.

Alors pourquoi une femme pirate ? Eh bien il faut savoir qu’à l’époque, les marins-commerçants signaient de nombreux accords les uns avec les autres et les autres avec les uns. Et quand un désaccord pointait, ils réglaient tout simplement le problème à coup de canons ! Donal O’Flaherty est mort lors d’une attaque lancée par le Clan Joyce à qui il avait autrefois volé une île. Cela n’a pas arrêté Grace, installée à Caislean-an-Circa, qui a reprit le commandement de la bataille et défait les attaquants !

Au fil de nombreuses péripéties, elle réussira à conquérir entièrement Clew Bay. Après avoir récupéré ses châteaux, elle subtilisera celui de RockFleet, propriété de Richard Burke. Et pas à coup de sabre cette fois-ci ! Non, à coup de mariage…et bien sûr de divorce précipité. Sur terre, comme en mer, elle prend goût aux assauts et abordages et fait croître l’héritage qu’elle destine à ses enfants. Elle participe d’ailleurs souvent aux attaques.

Dotée d’une biographie digne d’un roman, plusieurs livres lui ont été consacrés et on comprend pourquoi! Batailles, rançons, rébellions, captures, trésors, sa vie n’a rien d’une histoire à l’eau de rose. Elle croisera d’ailleurs la route d’autres grandes femmes pirates telles qu’Anne Bonny et Mary Read, dans un grand recueil qui conte leurs nombreuses aventures.

Il est dit que Grace O’Malley, surnommée Granuaile est morte à Rockfleet aux alentours de 1604, mais vous le savez bien, les légendes ne meurent jamais ! Prenez garde alors, lorsque vous vous lancerez dans les remous de la grande Mer d’Irlande !

Photo Credit : Yami08

Voir aussi

Jack Gleeson, l’acteur irlandais le plus détesté du monde

Jack Gleeson, l’acteur irlandais le plus détesté du monde 1.5 149 votes Surtout connu pour ...

Les prénoms irlandais les plus populaires

Les prénoms irlandais les plus populaires 3.48 69 votes Il n’est pas rare que lorsque ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.