Accueil > Témoignage > Annie échange sa maison
Vélo

Annie échange sa maison

Annie échange sa maison
4 1 vote

Bonjour à tous! Tout d’abord nous souhaiterions tous vous remercier pour les témoignages que vous nous proposez. Cette semaine, nous avons encore fait une découverte très originale et nous espérons fortement qu’elle vous donnera de nouvelles idées pour voyager en Irlande ! En effet, aujourd’hui nous allons vous parler d’une pratique qui prend de l’ampleur: L’échange de maison. Merci Annie d’avoir accepté de nous transmettre ton témoignage !

Me, Myself and I

Je m’appelle Annie. Je vais avoir 45 ans cet été. Je suis mariée et nous avons 3 enfants (2 garçons de 19 et 17 ans et une fille de 12 ans). Nous habitons en Normandie près d’Evreux. Je suis institutrice dans un petit village. J’aime la musique (De Palmas en particulier !),  Internet (forums, FB ou twitter, je suis accro) et les voyages .

Nous avons fait notre premier échange près de Galway en juillet 2012. Nous repartirons en août mais cette fois près de Dublin, à Dunshaughlin, comté de Meath.

Nous avons toujours aimé l’Irlande, les paysages, la culture, les Irlandais, la bière… Nous y avons fait notre premier voyage avec des amis en 1996 après notre mariage et nous nous étions promis de revenir avec nos enfants. C’est chose faite !

Le Départ

Nous aimons en général voyager, mais à 5, ça représente vite un énorme budget. Nous avons vu un reportage à la télévision sur une famille qui avait fait un échange de maisons à New York. Nous avons adoré l’idée et nous nous sommes lancés. 

Nous  sommes inscrits sur un site internet, Trocmaison pour environ 90€ l’année. Nous avons créé une annonce avec une description et des photos de notre maison, de notre région, de notre famille, les pays que nous souhaitons visiter et les dates possibles d’échange. Nous envoyons et nous recevons des demandes. Quand les 2 partenaires sont d’accord sur les dates nous rédigeons un contrat d’échange avec les bases de l’accord (dates, personnes concernées,  voitures, assurances, permis, animaux à nourrir, plantes à  arroser…). Nous faisons nos premières recherches vers novembre et vers février nous signons les contrats. Nous avons déjà fait des échanges au Québec, à la Réunion et en Irlande. 

Même avec notre pavillon dans un petit village normand nous recevons des demandes du monde entier Canada, Brésil, Argentine, Etats-Unis, Russie, Italie, Suède, Allemagne, Hollande, Ecosse…

Il faut être prêts à laisser ses affaires à des inconnus (on peut fermer une pièce si on le souhaite) et accepter de vivre dans les affaire d’autres. Tout s’est toujours bien passé. Nous n’avons jamais eu de problèmes dépassant le verre cassé. Malheureusement lors de cet échange notre chauffe-eau a rendu l’âme et notre famille irlandaise a passé ses derniers jours en France sans eau chaude !

Hélas nous n’avons pas rencontré les personnes qui ont participé à cet échange de maison ! Nous les avons croisés rapidement à l’aéroport . Nous débarquions et eux embarquaient . Nous avons juste le temps de faire un petit coucou sur le tarmac mais nous n’avons pas eu l’occasion de leur parler.

Nous sommes partis en famille à 5. Les Irlandais étaient 6 et ont reçu une partie de leur famille pendant quelques jours en Normandie.

Nous avons pris l’avion de Beauvais à Knock avec RyanAir. Environ 1h30 de voyage . 80€ l’aller-retour.

Vivre en Irlande

MaisonNous étions dans la campagne près de Galway avec des vaches pour voisines! C’était une maison récente bien équipée avec beaucoup d’espace et un grand jardin. Une chambre pour chaque enfant et une suite parentale avec dressing et salle de bains pour nous à l’étage !

Lors d’un échange on laisse un « carnet d’accueil » avec le mode de fonctionnement des appareils, comment s’occuper des animaux et des plantes, le jour des poubelles pour faciliter la vie des visiteurs. On laisse aussi des bonnes adresses pour les courses, les restaurants, les sorties…

Nous sommes restés 2 semaines au mois de juillet. Nous avons juste payé l’essence et remplacé la nourriture utilisée durant l’échange. Tout le reste (électricité, eau, téléphone, internet…) est à la charge du propriétaire. Même chose pour eux en France.

Nous devons laisser la maison exactement dans l’état où on la trouve (ménage fait, lits faits et tout les produits utilisés remplacés).

La tradition est de laisser un cadeau chez soi pour ceux qui arrivent (et si possible un repas) et un cadeau de remerciement dans la maison quand on la quitte (genre bonbons, fleurs … avec une petite lettre).

Nous n’avons pas trouvé de grosses différences entre la France et l’Irlande sauf … la conduite. La famille avec qui nous avons échangé a 4 enfants et donc une grosse voiture. Conduire à gauche, sur des petites routes a été la grosse difficulté du voyage. Nous avons été ravis de voir que les Irlandais ont l’habitude de faire un petit signe de main amical à chaque fois qu’ils croisent un autre conducteur sur les petits routes de campagne.

Nous avons beaucoup visité le secteur. En général nous partions dans la matinée. Un petit détour en fin de journée pour les courses si nécessaires, puis les soirées en famille devant la télé  (Dvd avec sous-titres en français ou traduction simultanée pour notre plus jeune fille) et  contacts avec la France via internet. Pas de pubs hélas car les enfants étaient trop jeunes.

Nous avons fait plusieurs visites : Galway et son aquarium, Dunguaire Castle, Cliff of Moher, le Burren (avec Poulnabrone dolmen, Ailwee Cave, Birds of prey), les îles d’Aran et ses phoques, Kylemore Abbey et son jardin, Dolphin Watch, le parc du Connemara… 2 semaines bien remplies !

galway art festivalLe Dolphin Watch est une promenade d’environ 2h en bateau dans l’embouchure du Shannon au départ de Carrigaholt  avec la possibilité d’apercevoir les dauphins mais aussi les oiseaux marins et les jolis paysages irlandais. Pour les îles d’Aran nous avons pris le ferry puis nous avons loué des vélos. Nous nous sommes promenés en suivant la côté jusqu’à tomber sur la colonie de phoques nous avons pique-niqué au bord de l’eau puis continué notre promenade. Il ne faut pas traîner pour la visite à vélo sinon on risque de louper le ferry de retour.

Nous avons pu aussi discuter avec « nos » voisins et même nous occuper de leurs chiens pendant un week-end. Nous n’avons passé qu’une journée entièrement dans la maison pour cause de grosse pluie…

Nous avons pu voir quelques animations du Arts Festival de Galway. Particulièrement le défilé d’un petit dragon animé dans les rues colorées de la ville.

Souvenirs

Le meilleur… DifficiAiglesle de choisir. Peut-être la marche dans le parc du Connemara pour les paysages magnifiques et le beau soleil qui brillait ce jour-là.  Et aussi la visite du Burren birds of prey centre, avec la possibilité de porter les rapaces.

Le pire ? A titre personnel la deuxième partie de la visite des îles d’Aran. Un conseil, quand vous optez pour la visite à vélo ne laissez pas vos ados choisir le parcours. Surtout  si vous n’êtes pas sportive du tout. Ça grimpe ! Le loueur de vélos a dû venir me chercher pour que je ne rate pas le ferry du retour ! La prochaine fois, je fais la visite en calèche !

Nous avons juste hâte de retourner en Irlande. Nous sommes déjà dans les préparatifs. Vivement cet été !

Merci beaucoup à Annie et sa famille d’avoir partagé ces moments avec nous! Nous en avons appris beaucoup et nous reviendrons très certainement vers vous à la fin de l’été pour savoir comment s’est passé votre deuxième voyage. Si vous avez des questions à l’issue de ce témoignage n’hésitez pas à laisser un commentaire ou à nous contacter. Et si vous aussi vous souhaitez nous parler de vos aventures sur l’Île Emeraude, contactez-nous via ce formulaire !

Voir aussi

temoignage-claire-adrien-tour-irlande-glendalough

Claire et Adrien – Road-trip en Irlande

Claire et Adrien – Road-trip en Irlande 4 1 vote Il y a quelques mois, ...

laurence-témoignage-Glendalough

Laurence, ancienne étudiante erasmus

Laurence, ancienne étudiante erasmus 4.5 2 votes Tout droit venue de Belgique, Laurence est depuis ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.