Accueil > Témoignage > Céline, jeune fille au pair

Céline, jeune fille au pair

Céline, jeune fille au pair
3 2 votes

Aujourd’hui nous avons le plaisir de vous présenter un nouveau type de témoignage, celui d’une jeune fille au pair ! En effet, Céline est la première lectrice à nous contacter directement via notre formulaire et l’expérience qu’elle a accepté de partager avec nous diffère bien encore des précédentes. Bonne lecture à tous, et un grand bonjour à toi Céline !

Au quotidien

Bonjour ! Je m’appelle Céline, je suis d’origine lyonnaise et suis actuellement fille au pair en Irlande depuis octobre 2012. Je garde trois petits louloups de 3, 4 et 6 ans, du mardi au vendredi. Durant mon temps libre, j’apprécie la marche et le cinéma, ainsi que de retrouver mes amis au pub pour une pinte ou deux !

Après mon BTS Tourisme, j’ai commencé à travailler en tant que réceptionniste dans des clubs de vacances. Je me suis vite aperçue que mon niveau d’anglais n’était pas suffisant. J’ai donc décidé de partir un an à l’étranger afin de me perfectionner. L’idée d’être fille au pair est venue de ma mère, qui le fut il y a quelques années. Je suis passée par l’agence au pair Oliver Twist afin de ne pas être seule une fois partie.

Pourquoi l’Irlande ? Je ne voulais pas partir loin, les États-Unis ou l’Australie, c’était hors de question pour moi. Angleterre ? Je n’apprécie pas forcément l’accent… Écosse ou Irlande, les deux ont leurs atouts… C’est donc la monnaie qui m’a finalement décidé. Ne pas devoir convertir mon argent était un gros plus pour moi.

Vivre en Irlande

Les irlandais sont des personnes très amicales. Ils ne vont pas hésiter à vous aider (à trouver votre chemin par exemple) et ils vous mettent très facilement à l’aise. L’un des meilleurs exemples de la sympathie irlandaise est le pub. Bien qu’étant française, rares sont les fois où je suis repartie sans avoir fait une nouvelle connaissance !

Mon installation s’est très bien passée. Ma famille d’accueil est venue me chercher à l’aéroport, et m’a présentée à tous les membres de la famille afin que je ne me sente pas seule. L’agence m’a également donné les numéros de téléphone des filles au pair se trouvant aux alentours. Une semaine après mon arrivée, j’ai donc rencontré une autre française au pair avec qui j’ai pu sortir et commencer à rencontrer de nouvelles personnes.

Comme je le disais auparavant, les irlandais sont très chaleureux et n’hésitent pas à aider, d’où ma facilité à m’intégrer. Depuis octobre 2012, je suis rentrée en France à quatre occasions: Noël deux fois, les vacances d’été ainsi qu’un mariage dans la famille. Je n’ai jamais eu le mal du pays et avec les nouvelles technologies (Skype, Viber, Facebook), je suis toujours en contact avec ma famille et mes amis en France.

Au pair en Irlande

Je n’ai passé aucun entretien en Irlande. J’ai du parler avec la famille qui m’avait choisie par téléphone, mais c’était uniquement pour juger mon niveau d’anglais. J’avais premièrement rempli un dossier puis j’ai attendu moins d’un mois avant de trouver une famille d’accueil. Ensuite, nous avons aussi parlé sur Skype. J’ai donc pu découvrir cette famille ainsi que le lieu où je me rendrais. J’étais sereine bien qu’un peu anxieuse de me retrouver dans une nouvelle famille, dans un nouveau pays dont je ne maîtrisais pas la langue.

Trim 2Je vis dans la région de Meath à une trentaine de kilomètres au Nord-Ouest de Dublin. C’est une région riche culturellement avec  Newgrange et Hill of Tara ou encore le Château de Trim (Braveheart). J’habite à la campagne, mais les petites villes telles que Maynooth ou Navan ne sont pas très loin.

Je séjourne dans une grande maison à la campagne. Alors que les maisons françaises sont majoritairement « ouvertes » à l’intérieur, les irlandais définissent bien les pièces et les ferment. En France, le salon ou la salle à manger se trouvent en général dans une vaste pièce, ce qui n’est pas le cas ici. J’habite dans un petit village où l’on peut uniquement trouver ce que les irlandais jugent nécessaire pour vivre: Une école, une église et un pub.

En tant qu’au pair, j’ai la chance de disposer d’un logement gratuit. La famille m’ayant à sa charge, je n’ai donc pas non plus à payer mes repas. Je ne perçois qu’un petit salaire, appelé « argent de poche » qui me sert essentiellement à mes sorties du weekend. Je reconnais pour autant que la vie en Irlande est plus chère qu’en France. La facture monte vite quand il s’agit de faire quelques courses.

Je finis ma semaine de boulot le vendredi soir aux alentours de 19h. En général, je retrouve mes amis au pub histoire de se raconter notre semaine. Après, je me repose un peu le samedi matin et je pars pour une promenade l’après-midi. Je retrouve de nouveau mes amis au pub le soir avant d’aller en discothèque. Le dimanche est un jour de repos, et si quelqu’un d’autre est motivé en général nous allons au cinéma.

Je n’ai rencontré que quelques français depuis octobre 2012. Cherchant surtout à améliorer mon anglais, j’ai voulu éviter de me trouver un groupe de francophones. Mes amis sont surtout irlandais, mais aussi espagnols, autrichiens et canadiens. Les mardis soirs, je participe à des cours d’anglais « Failte English » qui ont pour but d’apprendre l’anglais aux personnes de différents horizons. Selon le niveau, les personnes sont divisées en groupe. Ceci m’a permis de rencontrer de nouvelles personnes, mais aussi d’en apprendre plus sur la culture irlandaise.

Mon niveau d’anglais était plutôt bon, mais il me manquait énormément de vocabulaire ! Les irlandais sont très compréhensifs et répèteront si nécessaire. Si je ne comprenais pas, ils essayaient par un autre moyen de se faire comprendre.

Mes visites

PowerscourtDurant l’été 2013, j’ai pu visiter l’Irlande avec ma maman, ma tante et ma grand-mère de 80 ans. Nous avons loué une voiture et sommes parties pour une semaine. Le 1er jour nous avons visité la Cascade de Powerscourt (juste magnifique !) et filé vers Wexford. Nous avons pu découvrir des plantations de fraises et de patates (la base de la nourriture ici !). Les paysages du Sud sont tous plus exceptionnels les uns que les autres ! Je dois avouer toutefois ne pas avoir été emballée par Cork.

La remontée vers le Nord s’est faite au travers du Kerry puis par le Connemara. Vraiment fabuleux ! Des immensités de lacs et des points de vue uniques. Nous avons eu beaucoup de chance cette semaine là car le soleil était de notre côté. La région qui m’a le plus marquée est celle du Donegal, au nord-ouest de l’île: Les plages sont grandioses. Après un passage en Irlande du Nord, nous avons fini notre visite de l’Irlande en passant par Trim et Dublin. La visite de la capitale fut assez brève, une ville assez pauvre en monuments quand on a connu Paris ! Avec mes amies, nous avons profité de quelques weekend pour nous attarder sur certains coins de l’Irlande et Kilkenny est une ville très charmante !

Étant à la campagne, le moyen de transport que j’utilise le plus c’est la voiture. Les irlandais ont plus recours aux taxis que les français, à la sortie de pub ou de discothèques. Le bus reste relativement cher (16€ Aller-Retour Trim – Dublin). Je n’ai eu l’occasion de prendre le train qu’une ou deux fois. J’ai toutefois remarqué qu’il était strictement impossible de joindre le quai du train sans ticket ! Très bonne idée pour éviter la fraude !

Retour en France

Mon compagnon irlandais ayant perdu son emploi récemment, nous avons décidé d’aller tenter notre chance en France. J’aimerai pouvoir retravailler dans l’hôtellerie et il souhaiterait trouver un boulot lui permettant de perfectionner son français ! La situation irlandaise actuelle n’est pas des plus favorables ! Les loyers sont moins chers en France… Mais je suis sûre que nous serons de retour en Irlande très bientôt !

LeprechaunL’une de mes meilleures expérience fut la St Patrick ! C’est un pays entier qui s’arrête pour célébrer cette fête et tout est peint en vert ! J’ai pu assister à la parade de Dublin et c’était génial ! Étant au premier rang, des personnes de partout sont venues nous parler à mon amie et moi. La télé irlandaise RTE2 est également venue nous interviewer ! Tout le monde est si heureux que l’on ne peut pas rester indifférents ! Par contre, je déconseille fortement de rester boire une pinte dans le Temple Bar après la parade ! Des heures d’attentes pour une pinte… Avec des français, espagnols, etc… Il faut mieux se retrouver dans une petite ville, dans un pub où tous les âges se mélangent ! A l’inverse, je n’ai pas réellement eu de mauvaise expérience car il y a toujours quelqu’un pour vous aider ici !

L’Irlande a changé ma vie et pour le meilleur. C’est un pays à visiter quelque soit l’âge.

Merci beaucoup à toi Céline d’avoir joué le jeu, et de nous avoir fait découvrir un nouveau moyen de s’expatrier à plus ou moins longs termes en Irlande ! A tous nos lecteurs, nous espérons que cette interview vous aura été utile, et qui sait, vous aura donné des idées. Si vous voulez vous aussi nous laisser votre témoignage, n’hésitez plus et remplissez rapidement ce petit formulaire !

Voir aussi

Claire et Adrien – Road-trip en Irlande

Claire et Adrien – Road-trip en Irlande 4.5 2 votes Il y a quelques mois, ...

Laurence, ancienne étudiante erasmus

Laurence, ancienne étudiante erasmus 4.5 2 votes Tout droit venue de Belgique, Laurence est depuis ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.