Accueil > Culture Irlandaise > Le sacrifice des rois par les peuples celtiques

Le sacrifice des rois par les peuples celtiques

Notez cet article !

Dans les peuples celtiques, il était de coutume de momifier les morts et de les enterrer dans les tourbières. On appelle ces cadavres les Hommes des Tourbières. Dernièrement, un expert scientifique a démontré que le dernier Homme des Tourbières était un roi et cette découverte a permis de prouver que les peuples celtiques sacrifiaient leurs rois pour les dieux. 

Découverte du dernier Homme des Tourbières

Le dernier Homme des Tourbières découvert est une momie de l’Âge de Fer datant de -2000 ans av. J.-C. Celle-ci a été trouvée près de Portlaoise dans le centre de l’Irlande. Ce genre de découverte est très important pour le patrimoine de l’Irlande car elles ont chacune une histoire à raconter. Ned Kerrygardien des antiquités au Musée National d’Irlande, déclara d’ailleurs à ce sujet :

Nous ne traitons pas ces Hommes Tourbières comme nous le faisons pour les autres découvertes que nous faisons. Nous devons nous rappeler que ce sont des individus et il est primordial de manipuler leurs restes avec dignité. Il ne serait pas justifié de procéder à de la prise d’organes, ou alors il faudrait le faire avec respect et uniquement dans l’intention sérieuse de raconter leur histoire, en leur nom.

irlande-homme-des-tourbières-clonycavanLe corps retrouvé est étroitement lié à deux autres grandes découvertes, celles de l’Homme de Croghan et l’Homme de Clonycavan, qui furent également retrouvés dans des tourbières irlandaises et qui étaient tous les deux victimes de sacrifices rituels. Les sacrifices humains faisaient donc apparemment partie des rituels celtiques, en particulier sur les rois.

Les meurtres semblaient être excessifs – déclare Ned Kelly – dans le sens où le corps endurait bien plus que ce qu’il n’était nécessaire pour les tuer. Les Hommes Tourbières peuvent avoir la gorge tranchée, le cœur poignardé et avoir d’autres marques de coupures. Cependant il apparaît que ce traitement n’était pas de la torture mais bien une forme de sacrifice.

Le sacrifice des rois celtiques

Le roi avait un grand pouvoir mais également de lourdes responsabilités puisqu’il devait s’assurer de la prospérité de son peuple. Celui-ci était considéré comme lié à la déesse de la terre, il devait donc s’assurer irlande-roi-brian-boru-2de la productivité des terres, et si la météo avait mal tourné ou si une contamination était apparue (peste, maladie de bétail, etc.), il était tenu responsable de ces pertes et était sacrifié à la déesse.

D’après Kelly, l’Homme de Croghan, un grand roi de 1m98, mourut dans d’atroces souffrances. Selon l’autopsie, les habitants lui percèrent les bras et passèrent des cordes dans les trous afin de le maintenir immobile. Il fut ensuite poignardé et ses mamelons furent coupés en deux.

L’Homme de Clonycavan quant à lui fut éventré et frappé trois fois à la tête avec une hache et une dernière fois dans le corps. Ses mamelons furent également coupés.

Le fait de couper les mamelons n’était pas seulement considéré comme une torture, le but était avant tout de détrôner le roi. En effet, dans l’ancienne culture celtique, le fait de sucer les tétons du roi était un geste de soumission. Le fait de lui couper le rendait donc incapable de régner dans ce monde ou dans un autre.

Source : Irish Central
Photo Credits :irisharchaeology.ie

Voir aussi

Jack Gleeson, l’acteur irlandais le plus détesté du monde

Jack Gleeson, l’acteur irlandais le plus détesté du monde 4.89 19 votes Surtout connu pour ...

Les prénoms irlandais les plus populaires

Les prénoms irlandais les plus populaires 4.89 44 votes Il n’est pas rare que lorsque ...

Un commentaire

  1. les anciens irlandais ne devaient pas etre pressés d etre roi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.