Accueil > Culture Irlandaise > Le Whisky Bushmills – Irish Whiskey

Le Whisky Bushmills – Irish Whiskey

Le Whisky Bushmills – Irish Whiskey
5 1 vote[s]

L’histoire de Bushmills

bushmillsdistilleryold

1608 : Le 20 Avril, le Roi James I accorde à Sir Thomas Phillips, propriétaire et gouverneur du comté d’Antrim en Irlande, une licence pour distiller.

1784 : La Old Bushmills Distillery devient officielle. Hugh Anderson enregistre The Old Bushmill Distillery & Pot Still comme marque déposée. 

1850 : Une taxe sur le malt est introduite ce qui augmente considérablement le prix de l’orge malté. Contrairement à de nombreuses autres distilleries, Bushmills garde malgré tout sa recette d’origine.

1885 : Un désasteux incendie détruit la Old Bushmills Distillery. Mais cela n’arrête pas Bushmills qui lance rapidement la reconstruction de la distillerie et qui relance la production très rapidement.

1880- début 1900 : Le malt whisky de Bushmills remporte de nombreux prix dans des concours de spiritueux internationaux, y compris la médaille d’or du Whiskey à l’exposition de Paris en 1889.

1918-1920 : Le Whiskey Bushmills fait une très belle impression sur les plus grands auteurs contemporains. Il est ainsi mentionné dans le livre Ulysse du célèbre écrivain irlandais James Joyce.

1923 :  Samuel Wilson Boyd, un marchand de Belfast, rachète la distillerie Bushmills. Le problème est que l’alcool est prohibé aux USA et le chiffre d’affaire en souffre. Malgré cela, Samuel Wilson ne baisse pas les bras et continue de produire son whisky qu’il stock dans ses entrepôts. 

1933 : La prohibition d’alcool prend fin aux USA. La distillerie Bushmills réalise alors sa plus grande exportation de whiskey qui part de la ville de Bushmills pour rejoindre Chicago en Amérique. La distillerie est alors sauvée par les américains qui raffolent de ce whisky !

1939-1945 : La Seconde Guerre Mondiale interrompt la production en logeant des troupes alliés dans la distillerie. Pendant ce temps, une bombe éclate à Belfast et détruit le siège social de la compagnie avec toutes ses archives.

1950-1960 : La production reprend après la guerre et Bushmills devient de plus en plus populaire. Les exportations explosent, notamment vers les Etats-Unis. 

1982 : Les couleurs dorés du Bushmills apparaissent sur le grand écran dans le film Le Verdict de Sidney Lumet.

2008 : Bushmills célèbre ses 400 ans de distillation. Pour marquer cet événement, la Banque d’Irlande fait apparaître la distillerie de Bushmills sur ses nouveaux billets. La distillerie sort également pour l’occasion un nouveau whisky : le 1608.

2011 : Bushmills se fait de nouveaux amis en donnant le rôle d’ambassadeur à des célébrités du cinéma, de la musique et de la photo. Le rôle est de diffuser la parole du grand whisky. Parmi les plus connus on retrouve Elijah Wood, Bon Iver ou encore Chromeo.

2012-2013 : La Old Bushmills Distillery organise le tout premier festival musical à se dérouler dans une destillerie : le Bushmills Live. Cet événement célèbre à la fois le dur labeur qui a permis d’aboutir à ce whiskey ainsi que la grande musique de ce monde.

Aujourd’hui la distillerie continue de fabriquer des milliers de litres de whiskey par an qu’elle exporte dans le monde entier.

Photo Credits : whisky-pages.com, bushmills.com

Voir aussi

Jack Gleeson, l’acteur irlandais le plus détesté du monde

Jack Gleeson, l’acteur irlandais le plus détesté du monde1.6 156 vote[s] Surtout connu pour son ...

Les prénoms irlandais les plus populaires

Les prénoms irlandais les plus populaires3.6 75 vote[s] Il n’est pas rare que lorsque l’on ...

Un commentaire

  1. Merci,j’ai apprécié les commentaires et appris beaucoup…j’ai hate de le gouter.
    Serge VERDY de Vic le Comte…Puy de dôme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.