Accueil > Culture Irlandaise > Les murs de pierres sèches irlandais
mur-pierre-seche-irlande

Les murs de pierres sèches irlandais

Les murs de pierres sèches irlandais
3 1 vote

En roulant sur les petites routes irlandaises de Galway ou d’ailleurs, vous vous retrouverez certainement entourés de champs barricadés par des petits murets de pierres. Véritable trésor de la tradition irlandaises, ces longs édifices participent grandement au charme populaire de l’Irlande.

Tradition de l’Ouest: économique et écologique !

Pendant votre traversée de l’Irlande, si vous partez de l’est du pays en direction de l’ouest, vous remarquerez certainement le changement radical de paysage. En effet, les longs hectares de tourbes et de champs sauvages que l’on peut trouver dans les comtés de l’Ulster s’arrêtent à la rivière Shannon et laissent la place à de grandes parcelles fermières ardemment cultivées. Vous êtes entrés sur les riches terres du comté de Galway ! Autrefois séparées les unes des autres par de petits fossés, ou de large haies, les fermiers de l’ouest ont rapidement développé un nouveau système de démarcation : Les murs de pierres sèches !

irlande-route-slea-head-drive-oratoire-gallarusBien que ces murets semblent très solides de loin, vous vous apercevrez rapidement que les pierres ont tout simplement été empilées les unes sur les autres. Elles pourraient d’ailleurs aussi facilement en être retirées ! Une fois cette technique bien intégrée vous pourriez certainement en construire pour votre jardin. Pour peu que vous trouviez assez de caillous… Grande mode de l’Ouest, ils forment désormais un gigantesque puzzle que de nombreux photographes s’amusent à assembler, prise par prise, à l’aide de leurs paramoteur ! Photographies mémorables, scènes inoubliables, les irlandais soucieux de la nature qui les entoure ont su s’implanter dans cette région en respectant ses campagnes et forêts. De la nature à l’état brut, fidèle à la réputation du Connemara, nous donnant l’impression que ces murets ont toujours été là.

Et pourtant leur apparence est trompeuse ! Bien que certains reposent ici depuis 4000 ans, beaucoup n’ont été construits qu’après la Grande Famine de 1840, lorsque la redistribution des terres et un nouveau système d’agriculture ont été mis en place. Vous pourrez également retrouver certain de ces murets dans la partie ouest du Donegal, au nord du comté de Cork ou encore au sud du Kerry, dans la Péninsule de Dingle à proximité de lOratoire de Gallarus,constitué cette fois de pierres taillées.

Trois façons de construire un mur de pierres sèches

À bien les regarder, beaucoup de ces murets semblent littéralement défier la gravité et on se demande généralement comment ils tiennent debout. Rapides et faciles à construire, ils demandent très peu de maintenance et leur style peut varier d’un comté à l’autre. Il existe principalement trois façons d’ériger ces petits murets, qui se définissent tout simplement par le nombre de rangées qui composeront le mur :

  • Rangée simple : Trouvée dans les comtés de Donegal et de Down, ce sont les plus fragiles. Ils sont d’ailleurs aisément détruits par les moutons qui tentent de les enjamber.
  • Rangée double : Plus solides et plus structurés, ils offrent également un meilleur abri.On les retrouve principalement dans le Sud-Ouest du pays.
  • Combinaison : Partant d’une base double, ils se finissent en rangée simple et semblent plus désordonnés. Ce sont ceux qui se fondent le mieux dans le paysage.

Les matériaux utilisés diffèrent également en fonction des comtés. Autour de la chaîne de montagnes de Mourne, les pierres sont beaucoup plus volumineuses à l’image du paysage. Elles permettent de construire de solides murets Single Stone. Alors qu’autour de Dingle, le grès pousse à construire principalement des Double Stone.

mur - pierre - sèche - Irlande - Galway - Donegal - paysage - tourisme - tradition - ConnemaraAutrefois un symbole de pauvreté pendant la Grande Famine, les murets de pierres sèches sont désormais adorés des irlandais et surtout des touristes. Loins de se résumer à de simples amas de pierres, ils font corps avec la nature environnante et changent au fil des saisons. S’améliorant d’année en année, ils hébergent les oiseaux, protègent les renards du vent et se couvrent de fleurs pendant la belle saison. Chemins permettant de traverser les plaines du Connemara, ils relient les humains à la nature et nous permettent de garder les pieds sur terre !

Photo Credit: Dave_S ; tricky ; Mario De Carlifilipmije via Compfight cc

Voir aussi

Jack Gleeson, acteur irlandais dans Game of Trones

Jack Gleeson, l’acteur irlandais le plus détesté du monde

Jack Gleeson, l’acteur irlandais le plus détesté du monde 4.89 19 votes Surtout connu pour ...

Les Prénoms Traditionnels Irlandais et leur prononciation

Les prénoms irlandais les plus populaires

Les prénoms irlandais les plus populaires 4.89 44 votes Il n’est pas rare que lorsque ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.