Comment Cromwell conquit l’Irlande

  • Cromwell Cruiser Tank Miniature

Oliver Cromwell est une figure emblématique et controversée de l’histoire irlandaise. Commandant militaire intrépide, il a marqué de façon indélébile les relations entre l’Irlande et le Royaume-Uni. Cet article explore la conquête de l’Irlande par Cromwell, ses motivations et les conséquences dévastatrices pour l’île et ses habitants.

Les origines de la mission de Cromwell en Irlande

L’ascension d’un leader militaire

Oliver Cromwell, initialement simple chef de cavalerie, s’est progressivement hissé jusqu’à commander toute l’armée anglaise. Après l’exécution du roi Charles Ier en 1649, la république anglaise fut proclamée sous la forme du Commonwealth. Ce changement de régime résulta dans l’ascension rapide de Cromwell au sein du Parlement, qui finit par lui confier la tâche périlleuse de reprendre le contrôle de l’Irlande.

Les raisons politiques et religieuses

Cromwell était farouchement opposé aux catholiques, qu’il considérait comme des ennemis potentiels de la République anglaise. Sa mission en Irlande avait pour objectif principal de prévenir Charles II, héritier légitime du trône, de transformer l’île en base royaliste capable de menacer le nouveau régime. La religion exacerbait également son acharnement, qualifiant ses actions de volonté divine.

Les grandes étapes de la conquête de l’Irlande

Début de la campagne de Cromwell

En août 1649, Cromwell débarqua en Irlande avec une armée bien équipée. Le début de sa campagne se caractérisa par la prise de Drogheda en septembre, où il commanda un massacre brutal de soldats et de civils. Cette victoire effroyable eut un effet démoralisant sur les défenseurs irlandais.

Le siège de Waterford et autres batailles marquantes

Parmi les nombreuses batailles, le siège de Waterford en novembre 1649 se distingue particulièrement. Les troupes du général Thomas Preston ont résisté vaillamment mais succombèrent finalement aux forces de Cromwell, coûteuses en vies humaines, principalement dû à des maladies.

Article qui pourrait vous intéresser :  La religion en Irlande, d’hier à aujourd’hui

Au fil des mois, Cromwell mena bataille après bataille, soumettant diverses villes et bastions clés tels que Wexford et Clonmel. Il employa des tactiques impitoyables visant à terrifier les populations locales et casser toute résistance.

Les conséquences de la conquête de Cromwell

Impact humain et social

Les massacres et destructions perpétrés par les forces de Cromwell laissèrent une marque profonde et traumatisante sur la société irlandaise. Non seulement des milliers de vies furent perdues, mais ces événements consolidèrent également une haine durable entre catholiques et protestants.

Perturbations économiques

L’économie irlandaise souffrit grandement car de vastes terres et propriétés furent saisies et redistribuées, souvent aux alliés anglais de Cromwell. Cela exacerbait les inégalités sociales et provoquait un exode rural massif.

  • Pertes humaines massives dues aux massacres
  • Destruction de villages et infrastructures
  • Saisies de terres au profit des colons anglais
  • Détérioration des relations religieuses et communautaires

L’après-Cromwell et l’héritage laissé

Retour à la monarchie

Après la mort de Cromwell en 1658, le régime républicain ne tarda pas à s’effondrer. La restauration de la monarchie en 1661 ne changea cependant pas le sort immédiat de l’Irlande, qui demeura sous domination anglaise jusqu’en 1922.

Héritage persistant

La conquête de l’Irlande par Cromwell est souvent vue comme l’une des racines profondes des conflits religieux et identitaires qui perdurent encore aujourd’hui. Ses actes sont autant décriés par les uns que défendus par les autres, créant ainsi une légende ambiguë autour de sa personne.

La conquête de l’Irlande par Oliver Cromwell représente une époque tragique à jamais gravée dans l’histoire. Bien que le but fût stratégique et politique, les méthodes cruelles employées eurent des conséquences désastreuses. Cette période illustre les horreurs de la guerre religieuse et civile, œuvres funestes de la quête du pouvoir.

Article qui pourrait vous intéresser :  Les plus belles chansons d’amour Irlandaises