Les murs de pierres sèches irlandais

  • Javis PW2N Lot de 4 murs en pierre brute sèche Échelle 1:148
  • Aimant de réfrigérateur à suspendre pour sécher le linge dans les îles d'Aran, Irlande
  • MIXUEXUNLU Français allemand irlandais café texte fenêtre autocollant mural décalcomanie café lait Café Art décalcomanie

Voyager à travers les petites routes de Galway ou d’autres régions en Irlande, c’est se retrouver souvent entouré de champs délimités par des petits murs en pierre sèche. Véritable trésor de la tradition irlandaise, ces longues structures ajoutent au charme populaire de l’Irlande. Ces murs ne sont pas seulement esthétiques; ils incarnent une méthode séculaire et respectueuse de l’environnement pour structurer le paysage agraire.

L’évolution du paysage irlandais

Lorsque vous commencez votre périple en Irlande, en partant de l’est du pays vers l’ouest, vous remarquerez un changement radical du paysage. Les hectares vastes et sauvages des tourbières situées dans les comtés d’Ulster cèdent la place à de larges parcelles agricoles intensivement cultivées dès que l’on avance vers l’ouest.

Changement de méthode

Les fermiers de l’ouest ont développé de nouvelles méthodes de délimitation des terres, passant des fossés et haies aux célèbres murs de pierres sèches. Bien que ces murs semblent solides de loin, ils sont en réalité constitués de pierres simplement empilées les unes sur les autres.

Respect de l’environnement

Cet équilibre entre agriculture et nature sauvage a permis aux Irlandais de s’installer tout en respectant les forêts et les campagnes locales. En témoignent les photographies mémorables réalisées par les passionnés de cette région qui capturent la beauté brute du Connemara et des mûrs de pierres donnant l’impression qu’ils ont toujours été là.

Article qui pourrait vous intéresser :  Les origines de la musique traditionnelle irlandaise

Techniques de construction des murs de pierres sèches

A première vue, ces murs défient la gravité et l’on peut se demander comment ils tiennent debout. Leur construction rapide et facile, nécessitant peu d’entretien, fait que leur style varie d’un comté à un autre.

Trois principales techniques

  • Monolithe : Principalement trouvé dans les comtés de Donegal et Down; ces murs plus fragiles consistent en une seule rangée de pierres.
  • Double rangée : Offrant une structure plus solide et un meilleur abri, ces murs sont surtout présents dans le Sud-Ouest.
  • Combinaison : Un mélange avec une base double se terminant par une rangée unique qui semble plus désordonnée. Anneaux plus grands autour de Mourne révèlent un paysage montagneux tandis que le grès autour de Dingle favorise les constructions en pierre double.

Un patrimoine valorisé

Autrefois perçus comme un signe de pauvreté durant la Grande Famine, ces murs sont aujourd’hui chéris tant par les Irlandais que les touristes. Progressivement améliorés, ils accueillent oiseaux, protègent les renards du vent, et se couvrent de fleurs pendant les belles saisons.

Régions notables pour les murs de pierres sèches

Ces murs enjolivent diverses régions du pays et sont particulièrement abondants dans certaines zones.

Le Comté de Galway

Ce comté est sans doute le plus célèbre pour ses paysages de pierres sèches qui attirent de nombreux photographes et touristes chaque année.

La Péninsule de Dingle

Située au sud, cette région présente une concentration importante de murs en grès, caractérisés notamment par leur construction en double pierre.

Autres régions

Des murs similaires peuvent également être trouvés au nord du comté de Donegal et autour de la chaîne montagneuse de Mourne, où les pierres utilisées sont généralement plus grandes.

Article qui pourrait vous intéresser :  Comment Cromwell conquit l’Irlande

Impact sur l’écosystème local

Outre leur importance esthétique et culturelle, les murs de pierres sèches jouent un rôle crucial dans l’écosystème.

Protection contre le vent

Ils offrent une protection naturelle contre les vents violents, créant ainsi des microclimats propices à différentes formes de vie.

Habitat pour la faune

Ces murs servent de refuges naturels pour diverses espèces animales, notamment les oiseaux et les petits mammifères.

Biodiversité florale

En été, ils sont souvent couverts de fleurs sauvages, contribuant à la biodiversité locale et créant des paysages pittoresques.

Les murs de pierres sèches, autrefois simples outils de délimitation agricole, sont devenus de véritables icônes culturelles et touristiques de l’Irlande. Alliant esthétique, praticité et respect de l’environnement, ils nous rappellent combien les traditions ancestrales peuvent encore enrichir notre environnement moderne. Lors de votre prochaine visite en Irlande, prenez le temps de vous arrêter et d’admirer ces merveilles de simplicité et d’ingéniosité humaine.